Edito du 29 janvier 2012

« Qu’est-ce que cela veut dire ? »

Cette question des contemporains de Jésus devant ses agissements spectaculaires, elle peut être aussi la nôtre aujourd’hui. Mais peut-être pour des raisons inverses !

Ainsi, voir Jésus expulser un esprit mauvais d’un homme possédé a pu légitimement « saisir de frayeur » les témoins de cette scène.

A l’inverse peut-être, voir que depuis 1982 ans [d’après les calculs, le vendredi saint était le 7 avril de l’année 30], le Seigneur agit la plupart du temps de manière beaucoup moins spectaculaire contre le mal peut nous rendre à nouveau perplexes et interrogatifs : qu’est-ce que cela veut dire en effet ? Pourquoi Dieu apparemment n’agit plus de manière aussi directe contre le mal ?

Sans doute que Jésus a reconnu le besoin que nous avions de voir des signes forts manifestant sans contestation possible son autorité, sa divinité.

Et sans doute aussi désire-t-il maintenant agir contre le mal non pas tout seul, directement, mais avec nous, plus indirectement donc.

Oui, c’est nous désormais que Jésus veut revêtir de Sa puissance pour que le mal ne l’emporte pas en ce monde et au-delà.

Cela devrait nous impressionner au moins autant que les contemporains de Jésus et nous pourrions dire après eux : Qu’est-ce que cela veut dire ? Dieu nous prend au sérieux à ce point qu’il ne veut pas nous sauver sans nous ?

+Père Jean-Brice Callery

APPEL DES COMPAGNONS (18-20 ans)

APPEL DES COMPAGNONS (18-20 ans) : Dans le cadre d’un projet humanitaire à l’étranger pour l’été 2013, les compagnons du groupe des Scouts et Guides de France de St-Cyr vous proposent leurs services (garde d’enfants, déménagements, travaux…) en l’échange d’une participation qui leur permettra de réaliser leur projet. N’hésitez pas à contacter Clarisse DYEVRE 06.80.45.92.99 Isabelle SIFFERT 06.99.71.60.59

Edito du 22 janvier 2012

« Le temps est limité. »

Par définition. Sans quoi ce ne serait pas du temps, ce serait de l’éternité.

Or nous sommes faits pour l’éternité. La beauté du monde, notre conscience et la
Révélation biblique crient notre désir d’éternité.

C’est pourquoi saint Paul nous invite à user des choses du temps au regard de
l’éternité.

Et donc de garder une distance intérieure (infinie !) entre les choses, les événements,
les personnes, et cet appel à du ‘toujours’ auquel précisément les choses,
les événements et les personnes ne peuvent apporter de réponse satisfaisante.

Non pas pour sombrer dans l’indifférence égoïste vis-à-vis des choses de ce monde.
Bien au contraire, pour les aborder dans la seule perspective qui leur permettra de
durer : la perspective divine.

Oui, pour garder nos amis, nos maris, nos femmes, nos enfants, nos parents, et même
les réalités physiques et construites dans ce monde, Jésus nous appelle à « laisser
nos filets et à le suivre ». Bref, pour tout garder, à tout donner. Pas trop de la brève
durée d’une vie sur terre pour nous apprivoiser à cette éternité divine.

                                                                                     +Père Jean-Brice Callery

LA MISSION EN CD

Les missionnaires de St Vincent de Paul nous ont quittés le mois dernier… mais des CD de chants du  Frère Alain en prolongent la musique !
A votre disposition à l’accueil du presbytère (4 €) au bénéfice de la ‘Conférence St Vincent de Paul’

POUR UNE SEXUALITÉ RESPONSABLE …

Une formation en 5 soirées (les 27/01, 10/02, 09/03, 30/03, 13/04) sur la méthode Billings, méthode naturelle de régulation des naissances, est proposée par un couple de moniteurs de Guyancourt. Cette méthode, qui permet de différer ou favoriser une naissance, est un réel bienfait pour le couple. Elle peut être commencée à toute étape de la vie du couple (arrêt de pilule, périménopause, allaitement, désir d’enfant). Si vous êtes intéressés, contactez
Laurence Trochu : 01.30.44.13.52  [email protected]

Edito du 15 janvier 2012

« Tu m’as appelé, me voici »

Je ne suis pas sûr que ces paroles du jeune Samuel interpellé par le Seigneur dans son sommeil nous viennent spontanément à l’esprit quand nous nous réveillons le matin.

Elles nous seraient sans doute pourtant profitables !

Même si nous n’entendons pas le Seigneur chaque matin nous appeler par notre prénom, le simple fait de nous réveiller vivants est un signal d’appel de sa part.

Chaque jour en effet le Seigneur, comme pour Samuel, vient se placer près de nous, et nous appelle « comme les autres fois ».

Rachetés très cher par la mort et la résurrection de Jésus, nous avons encore plus de raisons que Samuel de dire chaque matin au Seigneur « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ». En effet, nous dit saint Paul en ce jour, nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes, notre corps est le Temple de l’Esprit-Saint. C’est en nous désormais que le Seigneur veut établir sa demeure habituelle, y transposer d’une certaine façon toute son intimité trinitaire, nous  faire communier de l’intérieur à sa propre Vie.

Le Seigneur vient se placer près de nous, plaçons-nous et restons près de lui.

+Père Jean-Brice Callery

Edito du 8 janvier 2012

« Ton cœur frémira et se dilatera »

C’est la prophétie d’Isaïe en cette solennité de l’Epiphanie.  La venue des Rois Mages à Bethléem vient le manifester publiquement. Non, le Christ n’est pas réservé au petit peuple juif, il est vraiment donné à tous.

C’est dans cet esprit de gratuité que je veux aussi rendre grâce aujourd’hui pour mon ordination comme prêtre il y a dix ans. Prêtre non pour moi, mais pour vous, par vous aussi. Gratuitement, sans mérite au préalable. Une amie religieuse évoque en ces mots cet anniversaire ‘épiphanique’ :

« Le mage arriva, avec un peu de retard –il faut bien le dire- à Bethléem… Pourtant, il connaissait le chemin ! Chaque année, depuis dix ans, il venait déposer aux pieds d’un ENFANT un cadeau, fruit de labeurs et de sacrifices répétés… Drôle de cadeau : des personnes !… toutes si différentes et aussi des choses que seul l’Enfant voyait… Cette année-là, il avait –pensait-il- particulièrement atteint son but – dix ans, vous pensez, cela compte dans une vie… Le sourire de l’Enfant – un rien malicieux- qui l’enveloppait tout entier, lui semblait plus lumineux, plus intense… Tout étonné, il entendit, dans le silence de son cœur : « Fidèlement tu viens à moi depuis dix ans, mais c’est Moi qui suis VENU pour toi, pour tous… et tu n’aurais pu faire ce chemin si je ne t’avais attiré à Moi. Tu cherches à M’aimer, à me prouver ton amour depuis dix ans… mais Moi, je t’ai aimé, choisi depuis… avant la fondation du monde ».  Le mage leva les yeux et se perdit dans le REGARD de l’ENFANT. En repartant de Bethléem, il ne songeait plus guère à ce qu’il pourrait Lui apporter une autre fois, qu’à la Plénitude et la Vérité qui l’avaient envahi : celle d’être AIME, immensément aimé par Celui dont il se disait le serviteur… »

Puisse mon cœur de prêtre continuer de frémir et de se dilater… Pour vous, pour tous, pour Lui 

                          
+Père Jean-Brice Callery