Edito du 1er avril 2012

Entrons en Semaine Sainte avec le prophète Zacharie.

Plus de 300 ans avant Jésus, quelques versets du livre de Zacharie annoncent très explicitement la venue du Messie que nous reconnaissons en Jésus.

Je vous en partage 3 caractéristiques qui pourraient nous accompagner tout au long de cette sainte semaine : un roi humble, un roi bon berger, un roi au cœur transpercé.

-Un roi humble d’abord, que ce jour des Rameaux nous donne à acclamer : « Réjouis-toi, fille de Sion, lance des cris joyeux, fille de Jérusalem, car voici que ton roi vient à toi. Il t’apporte justice et victoire, il est humble, monté sur un âne, sur un ânon, petit d’une ânesse. Il détruira les chars d’Ephraïm et les chevaux de Jérusalem » (Za 9, 9-10).

-un roi bon berger ensuite : « Voici ce que dit le Seigneur mon Dieu : prends soin de ces brebis qu’on égorge … leurs pasteurs ne s’occupent pas d’elles… Alors je me fais pasteur de ces brebis » (Za 11,4 et Za 13,7).

-un roi transpercé : « Je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit d’amour et de confiance ; ils regarderont vers celui qu’on a transpercé, et se lamenteront sur lui comme on fait pour un fils unique » (Za 12,9-14).

Les derniers versets de ce livre extraordinairement ‘messianique’ nous conduisent à une sainte source, le Cœur de Jésus en personne :

« En ce jour-là  [c’est-à-dire en cette sainte semaine], une source jaillira ; la maison de David et les habitants de Jérusalem y laveront leurs péchés et leurs impuretés … tout sera consacré au Seigneur Dieu … il n’y aura plus de marchands dans le Temple du Seigneur » (Za 14).

Béni soit le Seigneur !

+Père Jean-Brice Callery

CONSEIL ECONOMIQUE et CONSEIL PASTORAL :

Après 10 ans et plus de 2 mandats au Conseil économique, Emmanuel Soulange Teissier, Olivier Tavignot et Yves Guegano passent le relais. Très grand merci à eux, et bienvenue aux nouveaux de l’année: Marc Pétillot, Vincent Lemaire, Alain de Kermadec et Jacques Périé. Ils rejoignent les autres membres de ce Conseil ‘de gestion’ de la paroisse: Michel Guérin (trésorier), Bruno Bouchard, Hubert Boullay, Gérard Dallioux, Antoine-Nicolas Poucin.

Des changements aussi au Conseil pastoral : départ de Hubert de Pillot et de François-Xavier Sennesal, et arrivée de Odile Guégano, Estelle Crespy, Nicole Léger, Cyril Mourlon, Benoît Le Mintier. Ils y rejoignent Patrick Pacotte, Judith Louvel, Mélanie Gomis, Isabelle Hartmann, Lionel de Mauduit, Martin Dyèvre, Hélène Pétillot et Guy de Réals. Merci et bienvenue !

APPEL pour un don de télévision

J’habite Saint Cyr-l’Ecole et recherche une TV couleur écran plat.

Je suis handicapée en fauteuil, et mon budget est de 100 € maximum.

Vous pouvez contacter  le  Père Jean-Brice qui me transmettra votre offre.

Merci pour l’intérêt que vous me porterez.

Jessica

Edito du 25 mars 2012

Je vais ouvrir vos tombeaux… »

Cette promesse du Seigneur par la bouche du prophète Ezéchiel s’accomplit d’abord dans la résurrection de Jésus. C’est l’amour qui l’a fait tenir en croix pour nous sauver, c’est encore l’amour qui le fait passer de la mort à la résurrection. C’est donc dans l’amour et dans l’amour seul que chacun de nous peut à son tour donner sens à sa mort, et passer de la mort à la vie éternelle.

Quelles que soient les circonstances de notre mort, accidentelles, criminelles, ‘naturelles’, nous nous retrouvons tous à égalité devant elle et ne pouvons pas nous en sortir tout seuls.

Jésus a voulu nous prouver sa puissance dès la résurrection de son ami Lazare, même s’il s’est agi pour lui d’un ‘simple’ retour à la vie naturelle.

Il veut bien davantage pour chacun de nous aujourd’hui, et il n’en tient qu’à nous de pouvoir déjà expérimenter cet amour qui un jour provoquera notre propre résurrection, éternelle.

Ne négligeons donc pas les moyens de prière, de jeûne et d’attention aux autres, en ces 15 jours qui nous séparent encore de Pâques. Le Carême est un vrai temps de grâces qui passe vite, profitons-en. La façon dont nous allons vivre ensuite le temps de Pâques, et ressusciter à notre tour un jour,  en dépend grandement.

+Père Jean-Brice Callery

Pèlerinage diocésain en Terre Sainte

Du mardi 27 novembre au mardi 4 décembre 2012, il sera accompagné par le Père Jean-Brice CALLERY.

Seconde réunion d’information le 17 juin à 17h30 à l’évêché (16 rue Mgr Gibier à Versailles).

Prix par personne : 1 330 € (en chambre double).

Date limite d’inscription : 30 juin 2012

Renseignements et feuilles d’inscriptions disponibles au fond de l’église.

Contact : Direction diocésaine des pèlerinages – [email protected] – 01 30 97 67 61

BOL DE RIZ

Le bol de riz des enfants du catéchisme et des jeunes de l’aumônerie a permis de collecter 409 euros.

Cette somme permettra à certains paroissiens

de se rendre à Lourdes avec le Secours Catholique.

Merci à chacun Sourire

Edito du 18 mars 2012

19 mars – Fête de Saint Joseph

Je désire aujourd’hui invoquer la protection céleste de saint Joseph sur tous les papas et sur les tâches dans le cadre de la famille. Je lui confie également les évêques et les prêtres, auxquels revient dans la famille ecclésiale le service de la paternité spirituelle et pastorale. (Jean Paul II)

Saint Joseph, époux de la Mère de Dieu, chaste gardien de la Vierge, protecteur du Fils de Dieu, Chef de la sainte Famille,

priez pour les pères et les mères de famille, « afin qu’ils sachent toujours apprécier la beauté d’une vie simple, de travail, en cultivant avec tendresse la relation conjugale et en accomplissant avec enthousiasme la grande et difficile mission éducative ».

Saint Joseph, homme de silence, ouvert à la Parole de Dieu, disponible à la volonté divine, très prudent et très courageux,

priez pour les jeunes qui se préparent à répondre à une vocation religieuse ou sacerdotale, et ceux qui se posent la question.

Saint Joseph très juste, très chaste, très prudent, très obéissant, très fidèle, amant de la pauvreté,

priez pour les religieux et consacrés et aidez-les à « observer, dans la joie et la fidélité, les conseils évangéliques de pauvreté, de chasteté et d’obéissance ».

Saint Joseph, soutien des familles, consolateur des malheureux, protecteur de la Sainte Eglise,

priez pour les « prêtres, qui exercent la paternité vis-à-vis des communautés ecclésiales, et obtenez-leur d’aimer l’Eglise avec affection et dévouement total ».

Inspiré des litanies de Saint Joseph, et de Benoit XVI (19 mars 2006)

OBJETS TROUVÉS

De très nombreux objets (bonnet, parapluie, sacs…) ont été trouvés dans l’église. Vous pouvez venir les récupérer au presbytère aux heures d’accueil. J

Edito du 11 mars 2012

On ne marchande pas avec le Seigneur

Je me souviens d’une grande tante qui invoquait souvent saint Joseph (le mois de mars lui est consacré, rappel !), et qui quand il ne l’exauçait pas, retournait vers le mur la statue qu’elle en avait. Cela peut prêter à sourire, bien sûr, et nous ne nous en privions pas. Ce comportement n’était pas bien méchant, mais il peut tout de même nous faire réfléchir sur notre façon de prier. Et en particulier en ce jour où Jésus chasse des marchands du Temple. Car au-delà du trafic et de l’argent circulant au milieu d’un lieu dédié à la prière et aux sacrifices, cet événement peut désigner quelque chose de plus profond : notre ‘marchandage’ spirituel avec Dieu, dans une logique peut-être trop souvent de ‘donnant-donnant’.

Aussi l’occasion nous est donnée de renoncer pendant ce Carême à cette mauvaise logique. Et d’entrer dans la seule logique de la prière et de l’Amour qui puisse réellement tenir et porter du fruit : la logique du ‘confiant-confiant’.

Certes, Dieu est si Bon qu’il peut entendre même nos prières un peu ‘marchandées’ ; mais quel bonheur nous lui donnons quand nous entrons dans une prière plus gratuite, confiante, en amont de la plupart de nos demandes. Ce n’est rien de moins que la prière qu’il nous a lui-même enseignée : Notre Père, que ta Volonté soit faite…

+Père Jean-Brice Callery