Edito du 22 décembre 2013

Saint et Joyeux Noël

Ces quelques lignes, chers paroissiens, pour vous souhaiter un saint et joyeux Noël. L’Enfant de la crèche vient éclairer nos vies de sa douce clarté, les ténèbres reculent, un sauveur nous est donné. Il ne nous sera plus jamais enlevé, « Je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » nous promet-Il. Voilà ce qui fait notre joie ces jours-ci : Dieu proche de nous, « Dieu présent dans toute vie, même la plus abîmée » comme le rappelait récemment le Pape François. Votre vie est précieuse, Dieu est venu la visiter ! Les épreuves n’en sont pas supprimées, mais vous n’êtes plus seul pour les traverser. Et vous recevez la promesse qu’elles n’auront pas le dernier mot.

Est-ce un hasard ? A l’heure de fêter Dieu qui vient rejoindre la fragilité de nos vies, le débat sur l’euthanasie est relancé de plus belle, avec les mêmes mensonges : changement de vocabulaire, manipulation par les sondages, instrumentalisation de l’émotion… Comment pourrions-nous accepter que notre société érige le suicide assisté en solution ? Ni acharnement thérapeutique, ni euthanasie : mais ensemble luttons contre la souffrance, entourons les malades ou les personnes en fin de vie, accompagnons-les jusqu’au bout. Que nul ne vive sa fin de vie isolé, sans se sentir aimé et entouré. Voilà ce qui serait le vrai progrès ! « Quand on ne peut plus donner des jours à la vie, il faut donner de la vie aux jours » (Pr. Bernard). Que l’Enfant Dieu nous y aide, et nous comble de sa Joie, pour mieux offrir au monde, et à ceux qui souffrent en particulier, cette douce Espérance de Noël.

Père Pierre-Hervé Grosjean +

PASTORALE DES PRISONS

PASTORALE DES PRISONS : Vous avez envie de partager, avec d’autres chrétiens du même milieu professionnel, de ce que vous vivez dans votre métier, d’y réfléchir à la lumière de l’Evangile… passer lundi 13 janvier 2014 entre 17h et 20h, Chapelle Sainte Geneviève (rue Pasteur à BOIS d’ARCY)

Edito du 15 décembre 2013

Patience et Endurance…

Il en a fallu au peuple élu pour attendre et préparer la venue du Messie, de génération en génération… Tout l’Ancien Testament témoigne de cette persévérance à espérer, de cette lutte pour rester fidèle dans l’attente, de ces tentations au découragement, à la résignation. Rappelons-nous cette récrimination du peuple lors de la fuite d’Egypte : certains préféraient retourner en arrière, même comme esclaves, plutôt qu’endurer cette marche interminable et dangereuse vers la terre promise.

Patience et endurance… il en a fallu à St Jean-Baptiste, au fond de sa prison. Il avait annoncé le sauveur, désigné le Messie. Les foules qui le suivaient se sont mises à suivre Jésus, et lui a connu l’isolement en prison. Pire : le voici en proie au doute, comme s’il entrait dans la nuit de la foi : « Es-tu vraiment Celui qui doit venir ? ». Le combat de la foi n’est jamais acquis une fois pour toute. Il demande beaucoup d’endurance, surtout quand l’épreuve s’annonce. La puissance de Dieu semble tarder à se manifester.

Patience et endurance… il en faut à l’Eglise tout au long de son pèlerinage sur la terre, pour attendre le retour du Christ dans sa gloire. La messe est célébrée « jusqu’à ce qu’Il revienne » pour fortifier notre persévérance. Pourquoi se fait-il attendre ? Tant de mal, tant de souffrances, tant d’injustices à vaincre définitivement !

« Heureux celui qui ne tombera pas à cause de moi ! » dit Jésus. Heureux celui en effet que ce temps d’attente n’aura pas découragé, ni fait tomber dans le doute, mais qui aura persévéré humblement dans la confiance. Il sera prêt à accueillir le Maître à son retour.

Père Pierre-Hervé Grosjean +

APPEL des GUIDES AINEES

Les guides aînées du feu Notre-Dame de Vie ont pour projet de partir à Rome pour la canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII, le 27 avril 2014. Pour financer ce pèlerinage, elles vous proposent des services (baby-sittings, accueil et service pour des réceptions, jardinage, cuisine, animations d’anniversaires d’enfants, etc.) N’hésitez pas à nous contacter :

Marguerite Pillet : 06.15.81.45.22  [email protected]

La cheftaine du feu : Mathilde Britsch, 06 37 75 77 08 [email protected]

Edito du 8 décembre 2013

Convertissez-vous !

Le thème de ce deuxième dimanche de l’Avent est assurément celui de la conversion. C’est l’occasion de revenir sur les deux sens que ce mot peut avoir.

Il signifie d’une part un changement de religion. Comme Isaïe le laisse entendre, Saint Paul nous explique que le salut apporté par le Christ est offert à tous, non seulement aux juifs mais aussi aux nations païennes. Voilà pourquoi l’Eglise n’a jamais renoncé à évangéliser. Le respect de la démarche spirituelle des croyants d’autres religions ne doit pas nous faire renoncer à espérer et à œuvrer à leur conversion.
Si le Christ est LE chemin, LA vérité et LA vie, et non un chemin parmi d’autres, alors nous voulons que tous le connaissent.

La conversion, c’est aussi bien sûr cette démarche qui consiste à se détourner de nos péchés pour accueillir le salut offert par Jésus. St Jean-Baptiste nous y encourage de façon pressente, et le temps de l’Avent nous est offert pour cela. Cette conversion là n’est jamais terminée. L’adage dit « choisir, c’est renoncer ». Nous faisons l’expérience qu’effectivement, choisir le Christ nous entraîne à renoncer au mal, pour que notre «oui soit un vrai oui ». L’Enfant de la crèche saura nous transmettre sa joie, premier fruit de notre conversion.

Père Pierre-Hervé Grosjean +