PARCOURS « PARENTS SEULS » à St Quentin en Yvelines

Un souffle nouveau pour les parents seuls (séparé(e)s, divorcé(e)s, parents célibataires… 1ère rencontre le samedi 8 novembre (18h30-22h) pour ce parcours [7 soirées (samedi 18h30-22h) + 1 week-end] au Cap St Jacques [67 rue de Troux, 78280 Guyancourt] animé par Amour et Vérité (de la Communauté de l’Emmanuel).

Comment  se  déroule  une  soirée : Accueil -­ Louange  / Enseignement-  Témoignage  / Temps  de  partage  et  de  prière  / Apéritif  / Diner  partagé. Thèmes abordés : ‘je suis aimé(e) de Dieu’, Le Pardon qui reconstruit,  ‘Choisis la vie !’ ….

Informations et inscriptions : Bernadette et Claude GANEAU (0130441558 / 0607030897 /  [email protected] )

http://www.amouretverite.org/wp-content/uploads/2012/03/TRACT-Parents-seuls-Saint-Quentin-2014-2015-1.pdf

Conférence Saint Vincent de Paul

La conférence Saint-Vincent de Paul sollicitera votre générosité à la sortie des messes du samedi 8 novembre et dimanche 9 novembre 2014.

Edito du 19 octobre 2014

La famille, par-delà la mort

Deux événements marquent ces jours-ci : la fin de la première session du Synode sur la Famille, et les fêtes de Toussaint et du 2 novembre, jour de prière pour les défunts.

Cette famille que le Synode veut promouvoir et servir est un don de Dieu. Ce don demeure par-delà la mort. Les liens d’amour que nous avons créés sur la terre ne sont pas supprimés mais transformés par-delà la mort. Nos frères du Paradis et ceux encore dans ce temps de purification du Purgatoire nous sont profondément unis, en particulier à chaque messe et dans la prière. Le Père Sertillanges, dans un beau texte, évoquait cette nouvelle communion : « Par la mort, la famille ne se détruit pas, elle se transforme, une part d’elle va dans l’invisible. On croit que la mort est une absence, quand elle est une présence discrète (…) Plus il y a d’êtres qui ont quitté le foyer, plus les survivants ont d’attaches célestes. Le ciel n’est plus alors uniquement peuplé d’anges, de saints connus ou inconnus et du Dieu mystérieux. Il devient familier, c’est la maison de famille, la maison en son étage supérieur, si je puis dire et du haut en bas, le souvenir, les secours, les appels se répondent. »

Quelle joie et quelle consolation de savoir que des retrouvailles nous attendent, qu’un jour nos familles seront réunies au Ciel, près de Jésus. Purifiées de toute blessure et division, elles connaîtront la paix et la joie de partager ensemble le Bonheur de voir Dieu.

Père Pierre-Hervé Grosjean +

PREMIÈRE COMMUNION

La réunion d’information pour les parents dont les enfants catéchisés souhaitent faire leur 1ère communion est prévue le mardi 18 novembre à 20h30 dans les salles paroissiales Ste Marthe et Ste Marie-Madeleine.    Renseignements : Isabelle d’Intignano (01 34 60 18 93)

Si certains jeunes enfants (âge de raison minimum !), participant régulièrement à la messe dominicale, ont le désir de faire leur 1ère Communion, ils devront rencontrer le Père Grosjean. Bien que n’étant pas (ou pas encore) catéchisés sur la paroisse, ils pourront, avec son accord, être intégrés à la préparation paroissiale (contact par mail : [email protected] ou lors de la permanence du Père Grosjean le vendredi soir).

Appel aux jeunes pour le Service Paroissial des Malades

Si vous êtes disponible un mercredi par mois entre 14h et 15h30, nous avons besoin de vous pour préparer la salle pour la messe à la maison de retraite.

Les résidents seront très reconnaissants pour votre aide.

Contact : [email protected] ou l’Accueil de la paroisse.

Edito du 12 octobre 2014

Le festin des noces est prêt…

 

Voici un maître, un père de famille, qui célèbre les noces de son fils. N’est-ce pas Dieu Lui-même, nous invitant au « festin des noces de l’Agneau ». Son Fils Jésus est venu « faire alliance » avec nous. La fiancée infidèle, il est venu l’épouser après l’avoir réconciliée et purifiée. Notre âme, Il s’est donné pour elle… « ceci est mon corps livré pour toi, ceci est mon sang versé pour toi… ». Ce festin célèbre ce grand mystère du Fils de Dieu qui se donne, et ne veut faire plus qu’un avec nous.

 

Ces noces, ce festin, le Bon Dieu aimerait que tous y participent. Comme il est grand ce désir de Dieu ! Il ne se laisse pas décourager par les premiers refus. Il insiste. Il a d’abord insisté pour le peuple hébreu… si peu ont écouté l’appel. L’invitation a été alors lancée au monde entier. Mais les cœurs sont tièdes. L’indifférence est blessante, surtout chez ceux qui devraient être les premiers à comprendre… Le Maître insiste. Toute notre histoire est là : Dieu veut nous faire entrer dans son amitié, nous faire participer à ces noces, et se heurte si souvent à notre peur, notre tiédeur… ou notre agenda trop rempli ! Parce que nous sommes centrés sur notre propre désir, bien souvent fluctuant. Nous ne comprenons pas ce désir ardent de Dieu, nous ne l’entendons pas !

 

Ce n’est pas rien d’être « invité au repas du Seigneur, au festin des noces de l’Agneau » comme le dit la liturgie. Heureux es-tu si tu en prends conscience. Et prends cela au sérieux, prépare-toi ! Montre au Maître non pas que tu es « digne », mais que tu as compris son désir. Que ta joie est d’y répondre. Et que cela fonde désormais ta vie.

 

Père Pierre-Hervé Grosjean +

RENFORCER L’EQUIPE SAINTE JULITTE !

L’équipe Ste Julitte recrute des filles de 8 à 14 ans pour servir l’assemblée
(accueil, quête, lecture, …) Une rencontre est prévue le 18 octobre prochain !

Se faire connaître à l’accueil paroissial qui transmettra : 01.30.45.00.25 /[email protected]

PELERINAGE ROME 14-20 FEVRIER 2015

Pèlerinage à Rome du samedi 14 au vendredi 20 février 2015 : il est encore temps de vous inscrire. Le Père Grégoire de Maintenant, qui accompagne ce pèlerinage, invitera les pèlerins à découvrir des sites incontournables et de vivre des rencontres originales et mémorables.

Contact : Service diocésain des pèlerinages – [email protected] – 01 30 97 67 61

Ménage de l’Église / ménages divers

Nous vous rappelons qu’un service bénévole de ménage dans l’église est en place le vendredi après-midi dans l’église. N’hésitez pas à le rejoindre, même irrégulièrement… toutes les bonnes volontés seront bienvenues…

Pour plus d’infos, contacter la secrétaire de la paroisse via l’accueil du presbytère (01.30.45.00.25) ou par mail ([email protected])

 

Edito du 5 octobre 2014

Qu’as-tu fait de ce que tu as reçu ?

Il faut voir un vigneron prendre soin de sa vigne. Il ne compte pas ses heures de travail, il soupèse les grappes de raisin, espérant une belle récolte, s’enthousiasmant déjà du bon vin qu’il en fera… Depuis trois dimanches, Jésus utilise cette image pour nous enseigner. Le peuple de Dieu est la vigne dont le Seigneur prend soin. Il se désole quand elle donne de mauvais fruits. Ou encore, comme la semaine dernière, Jésus parle de nous comme les vignerons que le Maître de la vigne envoie au travail. Il nous a confié une vigne : l’Eglise, l’Evangile, le Salut… pour que nous en prenions soin. Aujourd’hui, il évoque ceux qui ont voulu se l’approprier, jusqu’à tuer le fils du Maître de la vigne…

Qu’as-tu fait de cette vigne que tu as reçue ?

C’est à la fois ta vie, ta liberté, tes talents, ta famille, ta capacité d’aimer… Tous les trésors que Dieu a mis en toi en te créant. Qu’en fais-tu ? La tentation d’oublier que tout cela t’a été donné et confié pour servir est grande. On se met vite à la place du Maître…

C’est aussi ta foi, encore un don de Dieu. Qu’en fais-tu ? Porte t’elle de beaux fruits ? La travailles-tu ? Et ta vocation dans ce monde ?

C’est l’Eglise, qui t’est aussi confiée, à toi baptisé. Ta famille spirituelle. Tes frères et sœurs dans la foi. Comment la sers-tu, cette vigne, pour qu’elle apporte le Salut à tous ? Comment t’impliques-tu dans ta paroisse, cette petite portion de l’Eglise Universelle ? Tu en es aussi responsable. Dans l’Eglise, nul n’est simplement « consommateur ».  Tous sont appelés à travailler à la vigne, chacun avec ce qu’il est.

C’est enfin ce monde, et plus précisément le bien de ce monde, c’est-à-dire le Bien commun. L’engagement désintéressé pour défendre et promouvoir les fondements de ce bien commun, de la dignité de tous. N’oublie pas cette vigne-là… même si le travail y est souvent difficile.

Père Pierre-Hervé Grosjean +