La nouvelle traduction de la prière du Notre Père entrera en vigueur le 1er dimanche de l’Avent, 3 décembre 2017. Cette nouvelle traduction prévoit une modification de la sixième demande qui ne sera plus : « Et ne nous soumets pas à la tentation » mais « Et ne nous laisse pas entrer en tentation. » Explication proposée par la Pastorale liturgique et sacramentelle de notre diocèse : L’ancienne formule, en usage depuis 1966, pouvait donner à penser que Dieu pourrait nous soumettre à la tentation, nous éprouver en nous sollicitant au mal. Le sens de la foi nous indique que ce ne peut être le sens de cette sixième demande, ainsi est-il dit clairement dans la lettre de saint Jacques que Dieu « ne tente personne. » (Jc 1, 13)