« N’ayez pas peur ! »

Cette parole de Jésus lors de sa transfiguration tombe toujours bien. Aujourd’hui encore, au milieu des catastrophes naturelles au Japon, mais aussi au milieu des conflits en Lybie ou en Côte d’Ivoire, elle vient nous rassurer opportunément.

Le Christ, avant même sa résurrection, et plus encore avant la nôtre à la fin du monde, nous dit qui il est véritablement, et que la voix du Père proclame en haut du Mont Tabor en ces termes : « Celui-ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » Cette révélation, Notre Père l’avait déjà donnée lors du baptême de Jésus par Jean au Jourdain, mot pour mot.

Nous n’avons donc pas à attendre Pâques pour entrer dans cet amour en écoutant et en regardant Jésus.

Profitons en particulier de l’émouvante exposition du linceul de Turin dans notre église pour cela. La puissance d’amour et la majesté qui se dégagent du visage du linceul peuvent réellement rejoindre chacun d’entre nous tel qu’il est aujourd’hui.

Car finalement, quel que soit le moment de la vie terrestre du Christ, et quels que soient les moments de nos vies terrestres (joyeux, lumineux, douloureux, glorieux..), c’est toujours le bon moment pour regarder et pour écouter le Christ. C’est toujours le bon moment pour nous laisser aimer et pour aimer, envers et contre tout. Pour prier et pour agir !

… Père Jean-Brice Callery