Voir au-delà des apparences…

C’est une grâce que nous pourrions recevoir de Dieu ce dimanche et cette semaine. C’est en tout cas l’expérience que le prophète Samuel a faite dans le choix du roi David. Alors qu’il était certain que Dieu choisirait un de ses frères pour être roi, voilà contre toute attente que Dieu choisit le petit dernier qui était parti garder le troupeau : « car Dieu ne regarde pas comme les hommes qui regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur ».

C’est encore ce que saint Paul reconnaît de ceux qui veulent vivre avec le Christ : il nous donne part à sa lumière, ce qui nous permet alors de produire ‘du bon, du juste, et du vrai’, et de démasquer ce qui ne l’est pas.

La source de la lumière, c’est le Christ, qui comme pour l’aveugle-né guéri dans l’Evangile de ce jour, est prêt non seulement à nous éclairer, mais aussi à nous donner des yeux adaptés à sa lumière.

C’est tout compte fait le baptême qui nous donne cet équipement intérieur pouvant porter la lumière de Dieu sur nous-mêmes, sur les autres, sur toute réalité.

Un équipement qui est plus que nécessaire pour voir comme Dieu les voit, les événements de ce monde : catastrophes, conflits multiples, qui hors de la lumière du Christ qui veut sauver chaque personne, ne pourraient nous amener qu’à désespérer.

Demandons ces yeux et cette lumière qui nous permettent de voir plus profond et plus loin…

… Père Jean-Brice Callery