La nouvelle année liturgique se lance déjà dans cette semaine portée par la neuvaine à l’Immaculée Conception. Nos crèches se déploient, nos calendriers s’ouvrent ; voilà que nous préparons la route au Seigneur.

Il s’agit encore de trouver le rythme de notre attente et de notre préparation intérieure. Le rythme fou des soldes et de la course aux cadeaux, le stress (ou la joie !) des rencontres familiales nous feraient presque oublier l’immense cadeau qu’est Noël. Un cadeau pour chacun d’entre nous avant d’être le moment où il faut faire des cadeaux ! Ce cadeau c’est la révélation de la vraie nature de l’homme, fait pour être en Dieu. Ce cadeau, c’est celui du Salut donné en Jésus.

Notre préparation intérieure doit être la manifestation de cette attente joyeuse. Le défi est d’être capable de reconnaître Dieu dans cet enfant offert dans la crèche. Quelle simplicité du cœur nous est demandée pour voir Dieu comme un enfant. Dieu dépendant des autres, emmailloté dans sa mangeoire. Dieu livré à nous, à nos mains maladroites et parfois désordonnées, à nos cœurs partagés. Dieu nous donne sa vie, il se donne à nous sans restriction. Notre préparation est prise de conscience de ce don magnifique !

Belle entrée en Avent !

Père Antoine ROLAND-GOSSELIN – curé