Les 23 et 24 décembre derniers, un patronage a été ouvert sur notre paroisse. Patronage ? Cela évoque des photos en noir et blanc et un temps bien révolu ! Pourtant, depuis une quinzaine d’années, notre diocèse redécouvre cette réalité de l’Eglise,  nous qui cherchons à être présents dans notre société autrement que sous le seul angle cultuel.

Pendant ces deux journées, une éducatrice spécialisée, Élisabeth Pétillot, et deux volontaires courageuses, Rozenn Cozanet et Gabrielle Le Mintier, ont accepté d’accueillir 15 enfants âgés de 6 à 11 ans au Relais Saint-Martin. Au programme, des jeux, des temps de prière et un climat très familial, avec comme objectif spécifique la préparation de la crèche vivante à la messe de Noël.

Pari réussi largement au-delà de nos espérances. L’objectif premier du patronage est de créer un cadre dans lequel se mêlent des âges différents, des milieux sociaux différents pour vivre un temps marqué du sceau de la simplicité. Pas d’écrans, pas d’activités extraordinaires ! Il n’y a que des jeux de carte, des bandes dessinées, des dessins à colorier. C’est toujours extraordinaire de voir des jeunes se passionner pour une partie de Puissance 4, redécouvrir les vertus du Dauphin-Dauphine, et se presser avec joie pour assister à la messe quotidienne ou chanter avec enthousiasme les chants de la louange.

Petite anecdote : lors d’une partie de gamelle sur la plaine de jeux, les animatrices ont eu la bonne idée de proposer aux enfants présents de se joindre au groupe Patro. Ni une, ni deux, deux enfants se sont volontiers intégrés au jeu, puis dans l’enthousiasme ont partagé le goûter et un temps de répétition du chant Dans une étable obscure.

Le patronage reprendra sûrement son cours un peu plus tard dans l’année. Pour l’instant, nous redécouvrons cet outil qui a tant marqué l’histoire de notre paroisse et a formé des générations de Saint-Cyriens !