La messe pourra sans doute être bientôt célébrée à nouveau en présence des fidèles. Grande joie !
Pour autant, avons-nous réalisé que la « première » communion tant attendue, qui accompagnera notre participation à la messe, a besoin d’être préparée avec soin ?

Le Père Antoine propose depuis plusieurs semaines des horaires auxquels il se rend disponible pour confesser… mais bien peu en profitent. Le Seigneur, présent dans le Saint Sacrement qui est exposé en même temps, voit devant lui des rangs très clairsemés, bien plus clairsemés que ce qu’imposent les consignes de distance.
N’ayons pas peur ! Notre église est ouverte, non pas pour rester vide dans l’attente de jours meilleurs, mais bien pour se remplir d’âmes qui ont soif d’être lavées. N’oublions pas la grâce du temps pascal : recevons avant la Pentecôte le Pardon que le Christ nous a si chèrement gagné.

« Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes … Et, pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes (…) »
« J’ai soif, mais d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint Sacrement ; et je ne trouve personne qui s’efforce, selon mon désir, pour me désaltérer, en rendant quelque retour à mon amour. » (Paroles de Jésus à sainte Marguerite-Marie)

Confession possible tous les mardis, jeudis et samedis de 17h à 18h.
Adoration le dimanche de 15h à 18h ainsi que pendant les temps de confession du mardi et du jeudi,
et ce jeudi, pour l’Ascension, dès 15h comme le dimanche.
Venez nombreux vous désaltérer à la source.