Quelques rappels utiles en ces temps où les informations jaillissent dans tous les sens:

  • Si vous êtes malades ou qu’un de vos proches l’est et que vous souhaitez recevoir le sacrement des malades, c’est toujours possible en contactant le curé! Pour mémoire, le sacrement des malades est une vraie force qui montre l’union à Dieu dans l’épreuve!
  • Si un de vos proches est emmené à l’hôpital, sachez qu’il existe dans chaque hôpital une aumônerie avec un prêtre dédié. La famille peut demander à ce que le malade reçoive les derniers sacrements. Contrairement aux rumeurs qui circulent, les aumôniers sont bien intégrés aux hôpitaux et ont la possibilité d’accéder aux malades. Il faut tout de même que ce soit la famille proche qui fasse la démarche.
  • En cas d’obsèques, sachez que c’est toujours possible à l’église. La dernière exception pour des rassemblements dans notre beau pays est lors des obsèques. Le nombre est limité à 20 personnes, prêtres et accompagnants compris. Sachez que les pompes funèbres n’ont jamais eu d’intérêt à emmener les familles à l’Eglise, encore moins aujourd’hui. Certaines entreprises font preuve d’une véritable malhonnêteté. Il faut donc que la famille l’annonce très clairement.

Le devoir religieux est un devoir sacré et Mgr Aumonier a nommé une équipe de 3 prêtres par hôpital du département pour être le plus disponible possible. Ne perdons pas foi dans l’oeuvre puissante du Seigneur. La médecine nous accompagne et il faut prier pour nos soignants mais à l’heure de l’ultime passage, ce ne sont plus les médicaments qui sauvent. C’est le nom de Jésus.