Si vous aimez Jésus…

… vous resterez fidèles.

Fidèles à ses commandements, fidèles à la communion.

Nous ne fêtons pas en ces jours la communion d’une soixantaine d’enfants, mais la 1ère communion de toute une série de communions qui seront offertes à ces jeunes jusqu’à leur dernier souffle.

Le peuple hébreu avait reçu du Ciel une manne mystérieuse pour accompagner sa route d’Egypte en Terre Promise ; une nourriture si étonnante que le nom même donné à cette nourriture fut « qu’est-ce-que-c’est ? », « mannou ? ».

On pourrait bien appliquer aussi ce « mannou ? » à l’eucharistie, cette ‘chose la plus étrange’ qui soit. Celle d’un Dieu qui se fait Pain et Sang, Nourriture.

Miracle inouï à côté duquel tant d’entre nous passent sans rien remarquer. Et il est vrai qu’il faut croire contre les apparences. Qui pourrait croire que notre Dieu Tout-Puissant se donne à nous de manière aussi dérisoire dans les apparences ?… Et pourtant, n’est-ce pas là précisément un signe encore plus éclatant de puissance que de se donner, de tout donner, sous des apparences de trois fois rien, un peu de pain et de vin ?

Puisse l’Esprit-Saint encore promis en ce jour par Jésus nous donner de voir au-delà des apparences Celui dont notre cœur peut avoir faim et soif éternellement. Oui, c’est lui seul, le Saint-Esprit qui alors que le monde ne voit rien, nous donne et nous donnera de recevoir Jésus, de le reconnaître et de l’aimer au cours des messes célébrées.

Esprit-Saint, viens en nos cœurs, viens dans le cœur de ces enfants, pour leur donner de reconnaître toujours Jésus se donnant au cours de la messe, au cours de la communion. Sois toi-même l’Amour dans leurs cœurs pour que Jésus et le Père puissent se manifester à eux de plus en plus…

… Père Jean-Brice Callery