Cela saute aux yeux à qui vit à Saint-Cyr depuis quelques années, notre paroisse grandit sur un rythme proche de la croissance de notre ville ! C’est un phénomène important qui peut laisser aussi un sentiment de tristesse, notamment lorsque l’assemblée dominicale est particulièrement nombreuse mais qu’on a l’impression de ne connaître que peu de monde ! C’est pourquoi, pour essayer de travailler notre unité paroissiale, j’ai décidé de ne pas relancer la messe du dimanche soir à 18h30. Peut-être que la question se reposera plus tard ! En attendant, une messe de moins, c’est une occasion de mieux se retrouver.

Charge à chacun de faire l’effort d’essayer de parler à qui il ne connaît pas, qu’il soit seul ou une famille entière. Pensons par exemple en arrivant dans l’église à saluer nos voisins. Ne serait-ce que se présenter peut parfois permettre de briser la glace. Vendredi dernier, nous avons trouvé dans le tronc des intentions de prière, un message disant la tristesse d’une personne qui vient à la messe régulièrement et qui n’est jamais saluée.

Ce n’est pas ce que nous voulons vivre en communauté. Nous formons un seul corps et chacun à sa place dans notre paroisse.

C’est pourquoi nous lançons la Cordée sur notre paroisse.  Il s’agit d’un moyen de mieux s’intégrer dans la paroisse. Nouvel arrivant ou plus ancien mais qui n’a pas réussi à créer des liens solides, seul ou en famille, manifestez votre désir de mieux vous intégrer dans la paroisse en écrivant à [email protected]. Si vous désirez parrainer quelqu’un qui veut mieux entrer dans notre paroisse, manifestez-vous aussi à cette adresse. Cherchons à être une communauté reflétant dans notre ville le visage du Christ Jésus.

Père Antoine