Nous aurions aimé avoir la messe les dimanches, ce n’est hélas pas possible…

  • « Pourquoi ne pas célébrer la messe le dimanche de manière publique sans en parler aux autorités ? » Évidemment, la messe est si importante pour nous. Ce n’est certainement pas au gouvernement de nous autoriser à célébrer la messe ou de nous l’interdire. La seule autorité que nous suivons, c’est notre évêque. Notre évêque, Monseigneur Aumonier, est le successeur des Apôtres. Le curé ne s’improvise pas maître de la messe, il n’est pas un magicien qui aurait le pouvoir de la transsubstantiation ! Ce n’est pas un pouvoir propre, c’est un pouvoir délégué par l’évêque au curé. Pour que la messe soit valide et licite, elle doit être accomplie en communion avec l’évêque.
  • Peut-on communier tout de même en dehors de la messe ? Notre évêque nous pousse tout de même à vivre la communion en dehors de la messe, dans la mesure des possibles. La communion sera donc possible le dimanche (voir ICI). L’objectif n’est pas de se limiter ou de lier la communion à une inscription mais bien plutôt de réguler les flux pour essayer de rester dans les clous de la consigne épiscopale.
  • Comment cela se fera ? Les 3 lieux de la paroisse seront sollicités : Sainte Julitte, Sainte Thérèse, Saint Martin. Dans chaque lieu, vous trouverez l’adoration et la possibilité de communier après un temps de prière.
  • Quelques recommandations :
    • La communion n’est jamais un dû : c’est vrai que les fidèles ont droit au sacrement. Cependant, la communion eucharistique est une grâce immense. Communier tous les jours est un grand cadeau et tous les dimanches aussi mais le prêtre ne croule pas réellement sous les confessions. Pour mémoire, la confession est recommandée une fois par an (a minima).
    • Il ne s’agit pas tellement de tomber dans une consommation magique de l’eucharistie : j’entre dans l’église, je communie, je sors. C’est pourquoi il vous est proposé de venir vivre un temps d’adoration de 30 minutes. A la fin, il sera possible de communier. Pendant l’adoration, vous aurez dans les mains une feuille récapitulant les différentes étapes d’une liturgie dominicale : je confesse à Dieu, lectures, prière universelle, Notre Père, préparation du cœur à la communion.
    • Le moment de la communion : au moment de la communion, il vous suffira de redire devant l’hostie de manière communautaire : « Heureux les invités au repas du Seigneur, voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde… ». Puis de communier.
    • Un temps d’action de grâce bref s’en suivra.

Est-ce que je peux porter la communion à d’autres : famille, personnes seules ? Bien sûr, il sera possible de porter la communion à d’autres, il vous suffira de vous manifester auprès du curé à Sainte Julitte. Des custodes sont disponibles et vous pouvez venir avec les vôtres.